Lancement / Lili Sohn / La guerre des tétons t.01 Invasion



La librairie Le port de tête est heureuse d'accueillir la bédéiste Lili Sohn à l'occasion du lancement du premier tome de La guerre des tétons, le mardi 23 septembre, dès 18h. Soyez des nôtres!

À 29 ans, Lili apprend qu’elle a un cancer du sein. Pour affronter cette épreuve, elle crée un blogue de bande dessinée où elle partage avec humour et transparence ses états d’âme selon les épisodes de sa maladie. On vit avec elle, entre autres, l’annonce de son diagnostic, ses traitements, sa grande opération, ses changements physiques... Sur son blogue Tchao Gunther, des milliers de fans la soutiennent et assistent au massacre orchestré de sa tumeur. Son témoignage est tellement touchant et inspirant qu’il se devait d’être publié. Le livre contient l’intégrale du blogue ainsi que des planches inédites ajoutées par l’auteure-illustratrice. Une fois qu’on commence à lire ses bulles colorées et pétillantes, on ne peut plus s’arrêter ! Le tome 2, Extermination, sortira en 2015.

Un mot de l’auteure:
On m’a diagnostiqué un cancer du sein en février 2014, à 29 ans. J’ai également découvert mon super pouvoir : réussir à saupoudrer la vie de paillettes, même quand c’est juste du caca. Afin d’informer mes proches et d’extérioriser mes émotions, j’ai décidé d’ouvrir un blogue BD. J’y raconte mon quotidien, mes émotions, mon expérience, mes interactions avec le milieu médical et mes découvertes sur cette maladie. Finalement, j’ai reçu tellement de messages de soutien que ça m’a poussée à continuer et à partager mes histoires plus largement. Dessiner me permet de dédramatiser mon quotidien. Je ne veux pas banaliser la maladie, mais plutôt informer. Il faut continuer à en avoir peur, c’est ce qui nous pousse à nous faire dépister. Mais si mon discours était moins drôle et plus glauque, je n’aurais aucun plaisir à dessiner.

Lancement / Yves Vaillancourt / Les avatars du Poona Party



Les Éditions Druide et la Librairie Le port de tête ont le plaisir de vous inviter à rencontrer Yves Vaillancourt à l’occasion de la parution de son plus récent roman, Les avatars du Poona Party. L’événement aura lieu mardi le 16 septembre, de 17 h 30 à 19 h 30.

Lecture / Nelly Pérez lit Montréal


NUM Éditeur vous invite à rencontrer Nelly Pérez lors de sa lecture de Montréal, le 15 septembre prochain, dès 20h. Originaire de Carcassonne, la jeune auteure à l'accent du Sud vous fera découvrir la métropole québécoise sous un tout nouveau jour. Soyez des nôtres !


Lancement / Jean-François Pirson / La danse de l'arpenteur



La librairie Le port de tête est heureuse d'accueillir Jean-François Pirson, qui lancera son livre La danse de l'arpenteur, publié chez La lettre volée, le dimanche 5 octobre dès 17h. Une discussion avec Sylvette Babin, performeuse et directrice de la revue ESSE, est aussi prévue lors de l'événement.

La danse de l’arpenteur découvre une part nomade du travail plastique de Jean-François Pirson dans ses pratiques : photographies, dessins, marches et installations. Un cheminement dont la succession des chapitres se lit en une phrase ouverte :

habiter / traverser / comme une danse / tout homme porte une chambre en lui / arpenter, glaner, cartographier / des limites comme chemins / dans l’étendue de notre humanité.

Ce parcours est introduit par un texte de Véronique Nahoum-Grappe.

JEAN-FRANÇOIS PIRSON
Architecte, initié à la danse, doctor ès belles arts (Barcelona), Professeur honoraire à l’Institut supérieur d’architecture Lambert Lombard (Liège), Jean-François Pirson exprime son rapport à l’espace dans des pratiques diverses. Depuis 2005, il poursuit ses activités pédagogiques et plastiques de manière indépendante et itinérante.

VÉRONIQUE NAHOUM-GRAPPE
Ethno-anthropologue à Paris, Véronique Nahoum-Grappe a notamment publié Balades politiques (Paris, Les Prairies ordinaires) en 2008, année où les deux arpenteurs se sont rencontrés.

Lancement / Clémentine Sallée / Juste une bosse

La librairie aura le plaisir de recevoir Clémentine Sallée à l'occasion du lancement de son premier roman, Juste une bosse, le 12 septembre de 18 à 20h.
« Je referme d’un coup sec le dictionnaire. Bois quelques gorgées de café au lait qui se bloquent dans mon gosier et me laissent un goût amer dans la bouche. J’appuie de nouveau sur la masse indolore. Cet ennemi dont les renforts se terrent dans des tranchées invisibles, hors de la portée de mes doigts. Guerre civile en mon corps ? Mutinerie? Révolution? Les deux camps combattent-ils à forces égales? Où sont mes soldats? Quelle est leur stratégie? Ont-ils rendu les armes, acquiescé à cette occupation, reculé devant ce monstre envahisseur. Qui est-il? Que représente-t-il? Quelles sont ses revendications? Quelle est son histoire? Je relâche la pression et ma peau se regonfle comme si de rien n’était. »

L’apparition inattendue d’une bosse sème soudain la zizanie dans la vie d’une jeune femme. Une bosse qui conduit à un isolement progressif et à une intrusion dans un monde médical qui cherche à la définir et à la faire disparaître. Juste une bosse est le récit d’un face-à-face singulier avec l’inconnu : plus qu’une bosse…

D’origine française, Clémentine Sallée vit depuis une dizaine d’années à Montréal où elle s’est installée se consacrant à l’écriture dans ses moments libres.

Table ronde / La questions des générations dans la pensée de la littérature contemporaine


Dans le cadre du colloque D’une "littérature qui se fait" à une littérature qui se meurt ? Lectures et récits de la culture québécoise contemporaine, table ronde intitulée La question des générations dans la pensée de la littérature contemporaine : le 3 octobre à 18h à la librairie Le Port de tête (262 avenue Mont-Royal Est, Montréal).

Le discours sur la mort de la littérature est à la mode. Prophétisé, étudié, abondamment commenté dans des études françaises et nord-américaines, il traverse un grand nombre de textes contemporains. Il serait même, selon Alexandre Gefen, «un objet polémique communément partageable – si ce n’est un véritable genre critique». Dans le cadre de ce colloque, nous nous proposons de réfléchir à l’implication – surfaite ou non – du discours sur la mort de la littérature dans les différents récits qui accompagnent la littérature et la culture québécoises contemporaines.

Plus de vingt ans après la parution de L’écologie du réel de Pierre Nepveu, la littérature québécoise est-elle toujours animée par « [le] paradoxe d’une auto-mutilation qui se voudrait une guérison et une façon de renaître » ? La déshérence, le désenchantement, le syndrome de la perte, si souvent invoqués par la critique littéraire québécoise, sont-ils indissociables de la tradition littéraire locale ou font-ils plutôt partie de la culture contemporaine, marquée par le syndrome de l’après ? En d’autres mots, n’y aurait-il pas lieu d’interroger les discours sur la négativité de la littérature québécoise à l’aune de mouvances esthétiques et idéologiques plus récentes, qu’il s’agisse du retour du politique dans les revues culturelles (Liberté, Nouveau Projet, Spirale), de la création d’espaces de réflexion et de création dans les médias socionumériques, de la fondation de nouvelles maisons d’édition et de collections d’essais ?

Carrefour des arts et sciences, Université de Montréal, C-C-1017-2

Lancement / Michel Malette / Axelos et le jeu du monde

Axelos et le jeu du monde : Le destin planétaire en question, par Michel Malette 
Lancement du premier titre de la nouvelle série Philosophie continentale, chez Nota Bene

Le mardi 9 septembre, dès 19h

Causerie avec l'auteur animée par Nicolas Lévesque.
Quand tout se banalise, quand la dérision et la vacuité d'une époque se font sentir, le destin planétaire en proie à la perte de sens manifeste le besoin d'une ouverture. Avec Kostas Axelos (1924-2010), un chemin s'ouvre. Penseur méconnu, il nous offre une sagesse révolutionnaire du devenir qui, après Héraclite, Rimbaud et Nietzsche, renouvelle l'expérience du temps comme jeu. En découle une pensée fluide du sacré, du poétique, de l'éthique et du politique, une manière souveraine de résister au nihilisme ambiant et aux puissances mythologiques et technologiques qui gouvernent ceux qui prétendent gouverner. Le monde ne nous appartient pas, nous appartenons au monde.

Lancement / Krystèle Appourchaux / Un nouveau libre arbitre

Le vendredi 5 septembre dès 18, la librairie est heureuse d'accueillir Krystèle Appourchaux, à l'occasion du lancement de son livre Un nouveau libre arbitre : à la lumière de la psychologie et des neurosciences contemporaines.
Le « libre arbitre », cette capacité à choisir librement ou encore à déterminer notre propre volonté, semble menacé par les avancées de la psychologie et des neurosciences contemporaines. Or, certaines interrogations philosophiques doivent être résolues avant de tirer les conséquences de ces résultats empiriques : le déterminisme causal, qui est au fondement de toute démarche scientifique, est-il compatible avec la notion de libre arbitre ? Quel type de relation entretiennent l’esprit et le cerveau ? L’examen de ces problèmes fondamentaux constitue le préalable à l’interprétation des données issues des neurosciences, en particulier des expériences de Benjamin Libet qui ont semblé remettre en question l’efficacité causale de nos décisions conscientes. Par ailleurs, il est légitime de se demander si les limites de la conscience et le rapport qu’elle entretient avec les processus inconscients, qu’ils relèvent de l’Inconscient freudien ou de l’ « inconscient cognitif » mis en lumière par les neurosciences, constituent un frein à l’exercice de notre liberté.

Cet ouvrage esquisse une solution nouvelle à ces questions. Il montre comment la psychologie et les neurosciences, bien que menaçant la conception traditionnelle du libre arbitre, permettraient de concevoir en leur sein même une redéfinition de cette notion, envisagée comme une capacité relative et non plus absolue, nécessitant un apprentissage.

Krystèle Appourchaux, docteure en philosophie, est chercheuse à l’Hôpital général juif à Montréal.

Lancement / François Gilbert / LA MAISON D'UNE AUTRE

Et ça continue les lancements du mois de septembre !

Demain soir, le jeudi 4 septembre, François Gilbert lance son plus récent roman, La maison d'une autre.  En attendant, le livre est déjà sur nos rayons, en plus de Coma, le premier roman de Gilbert. On vous attend à la librairie demain, dès 17h, pour célébrer !




Vente trottoir





Du jeudi 28 au dimanche 31 août, ne manquez pas la vente trottoir sur l'avenue Mont-Royal. Une belle occasion de faire des trouvailles parmi nos livres usagés!

Lecture / Deux poètes et une absente / Akhmatova, Blais et Desautels



Le dimanche 7 septembre prochain dès 16h30 aura lieu la quatrième édition de "Deux poètes et un/une absente" au Port de Tête; deux poètes d'ici font une lecture croisée de leurs poèmes et des poèmes d'un/une absente. Le choix des poèmes, l'ordre et le rythme de la lecture sont déterminés par les poètes lecteurs. 

Nous aurons le grand plaisir d'accueillir Denise Desautels et Geneviève Blais. L'absente sera Anna Akhmatova.

La lecture sera précédée d'une présentation des auteurs par Martine Audet et Saskia Deluy.

Petit rappel des lectures précédentes :

Martine Audet et Jean-Philippe Bergeron autour de Jacques Dupin, Chantal Neveu et François Turcot avec Michel van Schendel, et Annie Lafleur et Thierry Dimanche ont lu leurs poèmes et ceux de Marie Uguay.

Le 12 août, j'achète un livre québécois!

À l'occasion de l'événement ''Le 12 août, j'achète un livre québécois'', les auteurs et éditeurs du Québec sont à l'honneur au Port de tête!

Cliquez ici pour accéder à la page de l'événement.







Lancement / Petit manuel d’activités saugrenues, par Meb


Le mercredi 20 août 2014
Librairie Le port de tête
262 avenue du Mont-Royal Est, Montréal
17h à 19h



Meb vous invite au lancement de Petit manuel d’activités saugrenues, un chapbook qui vous propose onze poèmes plutôt surréalistes qui égayeront la fin de votre été. Ce petit livre dont le design s’inspire des cartons d’allumettes est le deuxième d’une série du même format (après Petits poèmes religieux mais pas toujours catholiques). Chaque exemplaire est relié à la main et signé par l’auteure.

Poèmes sur demande
Le soir du lancement, Meb offrira pour l’occasion des poèmes sur demande que vous pourrez commander et recevoir sur place, spécialement tapés pour vous à la dactylo. Vous fournissez le thème, Meb s’occupe du reste. Quand le nom inspire la forme… Parce que ses initiales sont M (13e lettre de l’alphabet, E (5e) et B (2e), les poèmes que Meb (Marie-Ève Bouchard) propose dans ce chapbook ont tous 4 vers de 1, 3, 5 et deux pieds.

Biographie
Meb dessine sa voix dans des poèmes et des chansons, entre autres au www.chezmeb.com. Ses poèmes ont été publiés dans plusieurs revues dont Zinc, Arcade, Carquois et Pouèt-cafëe. Elle a gagné quelques prix (2e place au prix Chanson pour tes yeux 2000, lauréate compositeure Festival en chanson de Petite-Vallée 2000, 2e place prix Arcade au Féminin 2005) et enregistré trois disques (Meb, 2008, Dehors, 2010 et Spirits & Saints, 2013).

En vente (5$) à la librairie.

Cliquez ici pour vous inscrire à l'événement Facebook
Cliquez ici pour visionner un petit aperçu en stop motion