Ce qu'elle voit




















Le mercredi 10 mars, à 18h, il sera temps de découvrir le nouveau livre d'Élise Turcotte, Ce qu'elle voit, publié aux éditions du Noroît.





.

Dans la presse



tablie en 2007 deux rues à l'ouest de Saint-Denis, la petite librairie le Port de tête contribue à faire de Mont-Royal la Mecque du livre usagé, bien que ses propriétaires aient opté pour le marché hybride. «Dans notre niche, dira Martin Turcotte - philosophie, sciences humaines et littérature -, il y a des livres qu'on nous demande dix fois pendant qu'on ne les voit passer qu'une fois. C'est le cas des œuvres de (Gilles) Deleuze ou de (Michel) Foucault, par exemple... C'est pourquoi on a décidé de vendre aussi du neuf.»

Dans la vitrine du Port de tête, des exemplaires (usagés) de Malaise dans l'esthétique de Jacques Rancière et de Marx & Sons de Jacques Derrida, philosophe de la «différance» et de la déconstruction. À l'intérieur de la petite librairie, 10 000 titres classés dans des étagères, la moitié des livres neufs dont la vente connaît des fluctuations saisonnières tandis que «l'usagé est plus stable».

Le Port de tête, par ailleurs, est vite devenu le lieu de rendez-vous de la jeune édition montréalaise; dans ses murs ou, en saison, dans sa verte cour-terrasse, la savante petite librairie organise lectures et lancements pour des maisons comme Le Quartanier, La Peuplade ou L'Oie de Cravan. Entre-temps, si vous cherchez La philosophie cannibale du Berbère Lucien Oulahbib, c'est la place."


Article de Daniel Lemay, paru dans La Presse du 27 février 2010.

La suite de l'article ici.

Hexagone au carré

C'est un double lancement qui aura lieu lundi 1er mars à partir de 18h; les éditions l'Hexagone présenteront deux nouveautés:

Qu'une lueur des lieux, de Francis Catalano.





"Des villes se sont érigées sur des absences de ville. Des champs ont recouvert des absences de champ. Des déserts, des campagnes, tirés de leur sommeil par des rêves de vitesse récurrents et anciens. Tous les lieux qui habitent l'écriture de ces poèmes sont autant d'oiseaux sortis du cadre de leur vol, qui disparaissent chaque nuit par des alvéoles de l'air et reviennent à chaque aube sur un nouveau rameau."
F.C.

et

La vie quotidienne est éternelle, de Serge Murphy.



"Les jours se suivent. Le quotidien se charge de nous rappeler que le temps passe et que toujours il est possible de toucher le ciel comme de regarder qui va là, avec nous, sur la route sinueuse de la vie. Ces très courts poèmes sont autant traits de pinceaux qu'éclairs lumineux. Ils donnent à entendre une voix singulière au timbre grave."

La librairie francophone




Le 20 février, Éric Blackburn était présent à l'émission d'Emmanuel Khérad, La Librairie francophone, sur Radio Canada/France Inter. C'était l'occasion de présenter la librairie au vaste monde, et de parler du livre de Thierry Horguelin, La Nuit sans fin (éditions L'Oie de Cravan).













« L’auteur joue beaucoup avec les codes du roman noir, du fantastique et ça donne des résultats qui m’ont complètement emballé. Captivant, intelligent et bien construit. Imaginatif. À la fois drôle et inquiétant. J’ai trouvé ça excellent. »

Éric Blackburn




Le Bathyscaphe, cinquième épisode




Approchez! Approchez!
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs!


Après une tournée triomphale aux antipodes, la troupe du Bathyscaphe est heureuse de retrouver ses terres d'origine. Et que l'on se rassure, l'exotisme des contrées que nous explorâmes ne nous a pas empêché de concocter de nouveaux tours pour éblouir les petits et les grands!

Bientôt, dans votre ville, vous serez envoûtés par le charme mystérieux des filles du feu qui nous accompagnent :
Maïcke Castegnier, Jeanne Castegnier-Mainville,
Hermine Ortega, Julie Doucet,
Valerie Webber, Romy Ashby,
Bérengère Cournut, Marci Denesiuk,
Hélène Frédérick et Sarah Gilbert,
Sarah-Jade Bernier


Vous tremblerez devant les prouesses de nos hommes forts :
Joël Gayraud, Thierry Horguelin,
Byron Coley, Thurston Moore,
Alan Glass, André Stas
Maxime Catellier, Frédéric Blanc,
Daniel Canty, Hannah Reynier,
Alexandre Fatta

Ébaudis vous serez par notre mime alphabétique :
Monsieur Moulino

Et vous rirez en découvrant les chroniques de nos clowns tristes :
Benoît Chaput et Antoine Peuchmaurd

Représentation exceptionnelle
le jeudi 18 février, à partir de 18h
à la librairie Le Port de tête
262 Est av. Mont-Royal
Montréal


Bientôt dans les meilleures librairies du vaste monde.





Les Noces de la Bête


















Puisée dans le lointain mythe de Psyché, l'histoire de la Belle et la Bête a traversé les siècles. De Jeanne-Marie Le Prince de Beaumont à Jean Cocteau ou Walt Disney, de nombreux auteurs et réalisateurs ont présenté leur version. Avec toujours, à la clé, ce thème indiscuté : l'amour crée la beauté.

Dans son livre Les Noces de la Bête, suivi de Prendergast, Denys Gagnon propose de relire le conte à l'envers, avec des dialogues d'une troublante intensité dramatique et poétique.

Denys Gagnon et les éditions Cinq heures vous invitent au lancement du livre le vendredi 12 février à partir de 17h.

L'auteur, accompagné par Hélène Matteau, lira quelques extraits.






Nouvel arrivage












































C'est avec joie que nous venons de recevoir un tout nouvel arrivage des éditions Finitude, qui mettent un soin maniaque à concevoir et à fabriquer des livres pour les amoureux de grands textes et du livre en tant qu'objet.

On retrouve dans cette sélection, deux essais de Thoreau, un autre de Stevenson (sur Thoreau), la réédition de La Somnolence, le premier roman de Jean-Pierre Martinet, ainsi que de son chef-d'oeuvre Jérôme, mais aussi Raymond Guérin, André Vers, Georges Perros, Pierre Louÿs et d'autres encore.

Pour plus de détails sur les titres, voici le site des éditions Finitude.