Triple dose de stéroïdes

Le lundi 12 avril, de 17 à 19h, les éditions Amérik Média lanceront trois nouveaux titres:


- Stéroïdes pour comprendre les OGM, de Valérie Levée


On les critique, les encense, les déplore et les vante tour à tour. Si le sujet ne fait pas l’unanimité, l’omniprésence des OGM n’est plus à prouver. En effet, tous s’entendront pour dire qu’ils alimentent autant les conversations que la population en général.

Les OGM ne sont pas toujours où on le croit. Quelque 99 % des plantes génétiquement modifiées commercialisées sont du coton, du soja, du colza et du maïs. Encore absents de l’alimentation, les animaux transgéniques font peu de bruit. Ils sont pourtant légions dans les laboratoires de recherche, où ils servent de modèles d’étude. Plus petites et discrètes, les bactéries transgéniques servent quant à elles à fabriquer l’insuline depuis les années 1980.

Ce livre propose un tour d’horizon sur les OGM, de leur découverte à leur fabrication, en passant par les risques et les opportunités qu’ils sous-tendent.


- Stéroïdes pour comprendre la philo, de Normand Baillargeon



La philosophie n’est ni ennuyeuse ni inaccessible. Brillamment racontée par Normand Baillargeon, elle est dans ce livre aussi facile d’accès que pertinente. D’Aristote à Noam Chomsky, l’auteur vous convie à la rencontre de ces grands esprits qui, de l’Antiquité à nos jours, continuent à alimenter la réflexion philosophique.

Stéroïdes pour comprendre la philosophie constitue une véritable initiation aux grands systèmes philosophiques, que l’auteur réussit à résumer sans en travestir l’esprit. Baillargeon y montre aussi à quel point, que ce soit en matière de politique, d’art ou d’éthique, les débats qui font aujourd’hui rage prennent leur source dans la philosophie. Bref, la dose de philosophie concentrée proposée dans ce livre est tout sauf superflue.



- Stéroïdes pour comprendre le réchauffement climatique, de François Watier.


La Terre se réchauffe, nous dit-on… Cependant, à ce constat en apparence simple, s’oppose tout un arsenal de questions. Ce livre vous fournira la dose de connaissances nécessaires pour répondre à toutes celles auxquelles la science a des réponses. Vous apprendrez ainsi à la lecture de ce livre si le réchauffement climatique est scientifiquement avéré, si ses conséquences sont une fatalité et même pourquoi il menace les ours polaires.

Le présent livre vous vous fera faire un voyage dans le passé du climat, vous présentera Miss Météo et vous projettera dans un futur plus ou moins proche où réchauffement ne rime pas forcément avec catastrophe. Au-delà des réponses qu’il apporte, Stéroïdes pour comprendre le réchauffement climatique vous permettra de vous faire votre propre opinion sur le sujet.

Alain Deneault : Offshore




Le vendredi 02 avril, de 17h à 19h, les éditions Écosociété présenteront Offshore : paradis fiscaux et souveraineté criminelle, le nouveau livre d'Alain Deneault, auteur du livre Noir Canada.

"Si on reconnaît le souverain par sa faculté à trancher de façon décisive dans les situations historiques exceptionnelles, force est d’admettre aujourd’hui que ce souverain ne procède pas toujours selon les dispositions des états de droit. Sont également souverains, et rivalisent avec les « démocraties », quand ils n’en sont pas ses complices, les tenants d’une souveraineté offshore. La moitié du stock mondial d’argent transite par les paradis judiciaires et fiscaux, ports francs ou zones franches où financiers, avocats, gestionnaires brassent des sommes d’argent inouïes au carrefour de la gestion d’activités industrielles, financières, mafieuses et criminogènes. Là, la finance la moins imputable est en effet souveraine. Avec ses propres entités « offshore », dont certaines font partie de l’Union des 25 (le Luxembourg, Chypre et Malte), l’Europe incarne par moment ce problème majeur. Entre les États, les tricheurs, les criminels et le peuple, le concept de « souveraineté » se trouve hors foyer."

(extrait d'un article d'Alain Deneault paru sur Erudit.org)




Dans la spirale



La soirée du vendredi 26 mars, dès 17h, sera l'occasion de plusieurs évènements à la librairie :


Une table ronde réunira GUYLAINE MASSOUTRE, CATHERINE MAVRIKAKIS et GINETTE MICHAUD. Sous l’intitulé « Rêver lire Hélène Cixous », elles discuteront de cette œuvre qui questionne toutes les limites (territoriales/nationales, linguistiques, culturelles, identitaires), accueille tous les autres (quel que soit leur nom ou leur forme) et ne cesse de célébrer la toute-puissance-autre de la littérature, du rêve et de l’art.

Nous profiterons également de l’occasion pour souligner la parution du premier volume de Battements — du secret littéraire. Lire Jacques Derrida et Hélène Cixous, de Ginette Michaud (Éditions Hermann), ainsi que le plus récent titre de la collection « Nouveaux Essais Spirale » aux Éditions Nota bene : Avec John Heward. Entrer dans le trait, d’ANDRÉ LAMARRE.


À propos de Battements du secret littéraire


Depuis la parution de Voiles en 1998, qui a réuni dans un même ouvrage 'Savoir' d'Hélène Cixous et 'Un ver à soie' de Jacques Derrida, donnant ainsi lieu à une première contresignature explicite entre l'écrivain et le philosophe, de multiples entrecroisements se sont produits entre leurs œuvres. Au-delà d'un simple repérage thématique et formel, cet essai interroge ce qui fait événement d'écriture et de pensée entre ces deux œuvres appelées par la 'Toute-puissance-autre' de la littérature. A partir des textes qui témoignent des nombreux échanges entre Derrida et Cixous, deux lecteurs se lisant l'un l'autre, on suit ici à la trace quelques-uns des traits les plus caractéristiques et singuliers de chaque lecteur/lectrice, de 'Fourmis' à Genèses, généalogies, genres et le génie, en passant par H.C pour la vie, c'est à dire... , du côté de Derrida, et par le Portrait de Jacques Derrida en Jeune Saint Juif, Insister. A Jacques Derrida et Hyperrêve, du côté de Cixous.


Ginette Michaud est professeur au département des littératures de langue française de l’université de Montréal. Elle a co-dirigé le Cahier de L’Herne. Derrida (Éditions de L’Herne, 2004), et est membre du Comité éditorial responsable de l’édition du Séminaire de Jacques Derrida, dont elle a préparé, avec Michel Lisse et Marie-Louise Mallet, l’édition de deux volumes : Séminaire La bête et le souverain. Volume I (2001-2002) (éditions Galilée, 2008) et Séminaire La bête et le souverain. Volume II (2002-2003) (éditions Galilée, 2010). Elle a également consacré plusieurs études à Hélène Cixous et trois essais à Jacques Derrida : Tenir au secret (Derrida, Blanchot) (Galilée, 2006), Veilleuses. Autour de trois images de Jacques Derrida (Nota bene éditeur, 2009) et Juste le poème, peut-être (Derrida, Celan) (Le temps volé éditeur, 2009).


À propos de John Heward, entrer dans le trait

À partir des œuvres visuelles, sonores et écrites de l'artiste montréalais John Heward, cet essai libre propose de multiples pistes de lecture et de réflexion, traversé par la poésie, le récit, la philosophie, la pensée orientale, la psychanalyse. Chaque chapitre est un îlot qui ouvre un espace neuf et revient sans cesse à l'œuvre. On y trouvera des échappées originales sur Beckett, Wittgenstein, Héraclite, Lewis Carroll, Lichtenberg, Robert Creeley, le haïku, etc. André Lamarre offre à la fois un parcours de la modernité et une expérience personnelle et concrète des langages.

Titulaire d'un doctorat portant sur les rapports entre art et littérature, André Lamarre pratique l'écriture sur l'art et la critique littéraire depuis près de trente ans. Il a collaboré à plusieurs revues, dont Liberté, Parachute, Espace, Études françaises et Spirale, rédigé plusieurs textes de catalogues et des préfaces d'anthologie de poésie.





Par delà l'école machine





















Le vendredi 16 avril, les éditions Multimondes présenteront le livre Par delà l'école machine, (Critiques humanistes et modernes de la réforme pédagogique au Québec), coordonné par Marc Chevrier.

"Un grand débat sur l'éducation fait rage au Québec depuis l'annonce en 1997 d’une réforme pédagogique d'une ampleur insoupçonnée. Bien loin de s'épuiser, ce débat a révélé le fossé grandissant qui sépare les tenants d'une vision de l'apprentissage fondée sur l'activité de l'apprenant-élève et les défenseurs d’un enseignement axé sur les savoirs et la pédagogie explicite de maîtres versés dans leur discipline. Or, c'est justement en vue de montrer au public les impasses où conduit cette réforme et la fragilité de ses fondements que des intellectuels ont fondé en janvier 2006 le Collectif pour une éducation de qualité (CEQ)." (...)

(suite de la présentation du livre sur le site des éditions Multimondes)

Beastness school







Le vendredi 19 mars, de 18 à 21h, nous aurons le plaisir de lancer le livre de David Jaclin, sur lequel nous l'avons vu si longtemps travailler.

Beastness school, l'humanité sur les bancs de l'école domestique

"Depuis ses premières sédentarités, l'homme vit entouré d'une compagnie animalière dont on l'imagine mal pouvoir se défaire.
Qu'il s'agisse de manger (animaux d'élevage), d'apprendre (animaux de laboratoire), de se divertir (animaux de montre) ou encore de se consoler (animaux de compagnie), l'humanité se trouve imbriquée au cœur d'un dispositif organique des plus antiques.

À l’heure où le mot « Organisme Génétiquement Modifié » se brandit telle une menace, il nous a semblé nécessaire de revenir quelque peu en arrière, de retracer la petite histoire d’une véritable manipulation humanimale, de souligner la moderne antiquité du processus domestique, ses actualisations biotechnologiques comme ses retombées sociales."





Erratum

Nous avons annoncé un peu vite que le lancement du prochain numéro de OVNI aurait lieu le 11 mars prochain. Sans doute étions nous trop pressés de les voir parmi nous, car la date reste à confirmer.
Laissons donc l'imprimeur finir son travail, et bien entendu, nous vous tiendrons informés dès qu'une véritable date sera arrêtée.