Henry David Thoreau


























À l’heure où le concept de désobéissance civile est sur toutes les lèvres, rappelant que c’est le philosophe transcendantaliste Henry David Thoreau (1817-1862) qui l’a développé – il parlait plutôt de résistance face au gouvernement américain qui, en son temps, était esclavagiste et menait une guerre colonialiste contre le Mexique – on ne sait pas, ou l’on a oublié, que Thoreau est à la source de bien d’autres idées qui obsèdent notre XXIe siècle. Ainsi, au cours de ses pages et de sa vie, voit-on apparaître pour la première fois la nécessité de réfréner notre tendance à la surconsommation, le principe de la simplicité volontaire, celui de la protection de la nature, des espèces animales et végétales et des espace naturels encore sauvages. Élargissant le débat à l’attitude globale de l’être humain face à son milieu, il émet le souhait d’élaborer un véritable code d’éthique, une sorte de contrat social environnemental, afin que l’homme n’en devienne pas le principal prédateur. À la vue de ce contre quoi nous manifestons ces temps, son sommeil éternel ne doit
pas être très serein...

C’est ainsi que cet homme, viscéralement individualiste, chantre de la liberté d’être, d’agir, de croire et de penser, mort le 6 mai 1867 à quarante-cinq ans de la tuberculose, est devenu une source d’inspiration à la fois pour tous les grands réformateurs pacifistes du XXe et du XXIe siècle, tels Tolstoï, Gandhi, Luther King et Suzuki, et de tous les marcheurs célestes de la Beat Generation, tels Kerouack, Ginsberg ou plus proche de nous encore de Jon Krakauer (Into the wild) – tous intéressé par le bouddhisme implicite de l’auteur américain du XIXe siècle.

Pour célébrer à sa manière le cent cinquantième anniversaire de sa disparition et revivifier sa pensée en faisant partager la richesse de son expérience, la prochaine production du Théâtre Complice, qui sera présentée du 26 février au 16 mars 2013 dans un théâtre près de chez vous, sera consacrée à Henry David Thoreau. Un spectacle qui réunira pour la première fois sur la scène, trois jumeaux scéniques : Marcel Pomerlo, Jean Marchand et Denis Lavalou. À trois – et avec l’étroite complicité de Marie-Josée Gauthier – ils se partageront la riche matière du philosophe transcendantaliste en incarnant chacun un trait dominant de sa personnalité : le chantre d’une spiritualité nouvelle, l’homme à la parole engagée et l’amoureux de la nature.


En avant-première de ce spectacle, venez entendre une première lecture du texte du spectacle
le 6 mai 2012, à 18h Librairie Le Port de tête 262 Mont-Royal Est, Montréal

Entrée libre dans la limite des places disponibles Réservations : denislavalou@sympatico.ca












.

À L'ABORDAGE!


LANCEMENT COLLECTIF DES ÉDITIONS D’ART LE  SABORD

Le JEUDI 3 MAI à 17 h

DES LIVRES DE Robert Lalonde et René Derouin (Sept oiseaux, mon père et moi), Yves Boisvert et Dyane Gagnon (Allégorie de la taverne), Francine Allard (L’âme inconsciente du pétoncle), Daniel Dargis (Terre étrangère) et François Désaulniers (Sur le bout de la langue)

DES TEXTES DE José Acquelin, Jonathan Barrette, Salah El Khalfa Beddiari, Emmanuelle Cornu, Michel Pleau, Marilyn Lauzon, Frédérick Durand, Louis Hébert, Ariane Gélinas, Isabelle Blouin-Gagné, Jonathan Charette, Yekta, Mariela Griffor, Audrey-Anne Marchand, Micheline Morisset, Lyne Richard, Marielle Tremblay, Joanne Morency, Odelin Salmeron, Rose Normandin, Sébastien Dulude, Marjolaine Deschênes, Patrick Boulanger, Steve Auger et Mathieu Croisetière

DES OEUVRES DE Jacques Payette, Dominique Paul, Guy Langevin, Guillaume Massicotte, LouiseHélène Mathon Mathon, Élisabeth Mathieu, Benoît Perreault, Alejandra Basanes, Aline Beaudoin, Alicia Candiani, MarieJeanne Decoste, Jo Ann Lanneville, Isabelle Clermont, Paul Béliveau, Liu Liqi, Nicolas Grenier, Danièle Bergeron, Jean Chamberland, Adrián Villar Rojas, François Quévillon, Jonathan Plante et Laura St-Pierre





La porte du port, c'est pas là, c'est par là



L'aimable personnel de la librairie.




















.

Helmer Joseph et Jean-Marie Giguère exposent en tandem au Port de tête




Champagne et feux d'artifice : Robe de crin blanc rebrodée de plusieurs centaines d'éléments de verre clair, séduction et élégance.  Cette pièce sera présentée cette année à Toledo, Ohio, lors d'un défilé pour la 42ème conférence de Glass Art Society's afin de souligner les 50 ans du Studio Glass Movement en Amérique.

Soyez les premiers à admirer les vêtements en verre et métal, véritables oeuvres communes de Helmer Joseph et de Jean-Marie Giguère, portées par des mannequins professionnels!

 Le 1er mai 2012, entre 17 et 19 heures.

Venez nombreux!

Herbes rouges





Les Herbes rouges vous invitent au lancement de leurs parutions les plus récentes, le jeudi 26 avril à partir de 18h.











.

Rencontre avec Véronique Ovaldé

L'auteure Véronique Ovaldé s'est entretenue avec Marie-Andrée Lamontagne au Port de tête le 10 avril dernier. Pour ceux qui n'ont pas pu y assister, la rencontre a été enregistrée par Radio spirale, et il est possible de l'écouter sur leur site. (Le lien est ici.)

Gabor Szilasi




Venez rencontrer le grand photographe Gabor Szilasi, à l'occasion du lancement de son livre Charlevoix 1970, aux éditions L'instant même.

Le lancement aura lieu le mardi 24 avril à partir de 17h30.


Charlevoix 1970 est composé d'une quarantaine de photographies en noir et blanc, auxquelles s'ajoutent des planches présentant l'intégralité du travail charlevoisien de l'artiste (118 images inédites en petit format). Inspiré de la tradition du documentaire social américain, Gabor Szilasi a sillonné la région, à l'automne 1970, en quête des images qui traduiraient une vie rurale sur le point de disparaître. Aux Éboulements et à l'île aux Coudres, à Baie-Saint-Paul et à Saint-Joseph-de-la-Rive, il a su capter avec acuité l'âme de ce coin de pays et l'esprit des individus. Les images de Charlevoix de Gabor Szilasi sont devenues une référence de la photographie québécoise et canadienne et un témoignage historique incomparable.
Le livre comporte des commentaires de Marcel Blouin, de Jean O'Neil et de David Harris.

Le photographe et professeur Gabor Szilasi est né à Budapest en 1928. Il immigre à Montréal en 1957 et devient citoyen canadien en 1964. Il a été photographe à l'Office du film du Québec, puis a enseigné la photographie au Cégep du Vieux Montréal et à l'Université Concordia. Il a reçu plusieurs prix, et ses œuvres figurent dans de nombreuses collections publiques et collections d'entreprises.

La poésie d'Aqqaluk Lynge


Une lecture de poèmes tirés du livre Des veines du cœur au sommet de la pensée, d'Aqqaluk Lynge, aura lieu au Port de tête le lundi 23 avril, à 17h30. 

L'auteur est poète, homme politique, cinéaste et intellectuel groenlandais. Les lecteurs seront Marianne Stenbaek, auteure de l'introduction du livre, Catherine Ego, la traductrice et Aqqaluk Lynge. La lecture se fera principalement en français, mais aussi, pour le bonheur d'entendre les multiples sonorités de la poésie de Lynge, en groenlandais, en danois et en anglais. Le compositeur Arturo Parra accompagnera les lectures avec sa guitare. Le tout sera précédé d'une présentation de Daniel Chartier, directeur de la collection «Jardin de givre» et auteur de l'avant-propos.







Deux ans de votre vie


photo : Jérôme Leclerc




Les éditions Lux lanceront mardi 17 avril la pièce de Rébecca Déraspe : Deux ans de votre vie, à partir de 17h30.

Brigitte retrouve son frère Jérémie pendu dans sa garde-robe. Pas mort. Juste un peu pendu. Une situation normale : les célibataires veulent se suicider, c’est bien connu. Inquiète des crises récurrentes de son frère, Brigitte décide de lui trouver une partenaire de vie. Femme charismatique, elle réussit à manipuler Chloé, la première célibataire qu’elle trouve, pour lui faire signer un contrat. Jérémie emménage donc chez Chloé sans préavis, avec ses chemises, ses habitudes, ses goûts, ses talents culinaires. Et Chloé doit faire avec : elle a signé un contrat, un vrai, avec des ­clauses, des dates, des affaires officielles de contrat.
Mais le pire, c’est que ça marche. Le rêve conjugal. L’harmonie. Et, finalement, l’amour : frissons d’Aphrodite que la société nous souffle sur la tête pour nous faire courber l’échine – malgré nous ?


Rébecca Déraspe est diplômée de l’École nationale de théâtre du Canada en écriture dramatique (2010). Elle est l’auteure des pièces Plus que toi, Le radeau, Les chroniques de Chantale Beaulieu. Deux ans de votre vie est sa première pièce à être publiée.





Carte blanche à Johanna Schipper


Dans le cadre de la présentation de son exposition Les Contes du Jour Nouveau lors du Festival Métropolis Bleu, Johanna Schipper a souhaité inviter les auteurs montréalais Luc Bossé, Jimmy Beaulieu et Michel Hellman, pour une discussion libre autour des thèmes qui les réunissent : l'autofiction & le récit du quotidien, l'autoédition & le blog, la bande dessinée comme langage universel et... Le Grand Nord!

Johanna est auteur et enseignante de bande dessinée. Elle réside à Bordeaux et a publié une dizaine d'albums, dont Nos âmes sauvages et Le Printemps refleurira, chez Futuropolis. Les Contes du Jour Nouveau est un projet qu'elle a mené sur la baie d'Ungava, au Nunavik, un récit de voyage qui a d'abord été publié sous la forme d'un blog.

C'est le lundi 16 avril, chez nous, à 18h30!


Quartanier printanier







Les éditions Le Quartanier lanceront leurs trois nouveautés le mercredi 11 avril, de 17h à 21h.

MAYONNAISE, de Éric Plamondon
(roman, Série QR)

MALGRÉ TOUT ON RIT À SAINT-HENRI, de Daniel Grenier
(nouvelles, Polygraphe)

FOUCAULT ANONYMAT, de Érik Bordeleau
(essai, Série QR)



Les auteurs seront présents pour vous rencontrer, dédicacer leurs livres et plus généralement en fêter la parution.











.

Mieux connaître Vadeboncoeur

Pierre Vadeboncoeur
Pour mieux connaître l'oeuvre de Pierre Vadeboncoeur, la librairie accueillera le jeudi 12 avril, à partir de 17h30, un lancement collectif orchestré par Yvon Rivard.

• D’un royaume à l’autre, essai sur Pierre Vadeboncoeur, Réjean Beaudoin, Leméac;
Un moderne à rebours, biographie intellectuelle et artistique de Pierre Vadeboncoeur, Jonathan Livernois, PUL;
Une amitié improbable, correspondance 1963-1972, Pierre Vadeboncoeur, Jean-Marc Piotte,  Lux;
L’écrivain et son lecteur, correspondance 1984-1997, Pierre Vadeboncoeur, Paul-Émile Roy, Leméac;
Petite comédie humaine, Pierre Vadeboncoeur, croquis, Del Busso;
Fragments d’éternité, essai, Pierre Vadeboncoeur, Fides.








.

Jupes pop up

photo : Dominique Lafond




L'artiste et designer de mode Ying Gao expose deux jupes pop up, dont les pans se tournent comme les pages d'un livre, dans la vitrine de la librairie pour tout la durée du mois d'avril.


Designer de mode et professeure à l’UQAM, lauréate de la bourse Phyllis-Lambert Design Montréal, Ying Gao remet en question la notion de vêtement tel qu’on le connaît en alliant le design urbain, l’architecture et le multimédia. Elle s’inspire de la transformation de l’environnement social et urbain pour explorer la construction du vêtement. Grâce à ses créations exposées dans les musées et galeries à travers le monde, elle est la seule designer de mode qui figure dans le Top 40 canadien du magazine britannique Wallpaper. Pour Ying Gao, le design est le média, mais dans le sens plus technologique que textile du terme. Une technologie sensorielle qui donne au vêtement une valeur ludique et participative. Ying Gao interroge à la fois le statut de l’individu, dont les contours physiques sont transformés par les interférences extérieures, et la fonction du vêtement comme espace fragile de protection. Ainsi, témoin de l’univers en profonde mutation dans lequel nous vivons, son travail est porteur d’une dimension critique radicale qui dépasse l’expérimentation technologique.









.

Rencontre avec Véronique Ovaldé



Le Consulat Général de France vous invite à venir rencontrer Véronique Ovaldé dans le cadre d'une discussion, animée par Marie-Andrée Lamontagne, autour de son roman Des vies d'oiseaux (L'Olivier, 2011).

Née en 1972, Véronique Ovaldé est l'une des figures incontournables de la jeune scène littéraire française ; son imaginaire a séduit tant le public que la critique. Et mon cœur transparent (L'Olivier, 2008) a reçu le prix France Culture-Télérama 2008 et Ce que je sais de Vera Candida (L'Olivier, 2009) a été couronné du Grand Prix des lectrices de Elle 2010, du prix France Télévision 2009 et du prix Renaudot des lycéens. Participant régulièrement à des performances avec des artistes, elle vit à Paris et travaille dans l'édition.


Mardi 10 avril, 18h30, à la librairie.

Enfin ! Michel Vézina au Port de tête !



Michel Vézina sera à la librairie à l'occasion de la parution de son livre Attraper un dindon sauvage aux éditions Trois-Pistoles.

Fondateur et directeur de la maison d'édition Coups de tête, Michel Vézina est l'auteur de plusieurs romans et essais. Il est également chroniqueur au journal web www.montrealexpress.ca, au magazine Le Libraire, tout comme à la Première chaîne de Radio-Canada. Il collabore régulièrement avec la compagnie de cirque Les 7 doigts de la main et il est le maître de cérémonie et le Veejay de Dub et Litté, Sound system littéraire.

Dans la collection "Écrire", des écrivaines et des écrivains québécois sont invités pour la première fois à révéler leurs secrets professionnels : pourquoi ils écrivent, comment ils sont devenus écrivains, où ils vont chercher leur inspiration, ce qu'ils aiment (ou détestent) de leur métier.
Michel Vézina s'est livré à l'exercice :

J'écris et je bois comme je fume : jusqu'à m'en vider l'encre et la substantifique moelle. Jusqu'à m'en tordre le clavier, jusqu'à m'en vider le cul de mots.

Lundi 9 avril, 17h30.

Trio printanier

C'est avec grand plaisir que la librairie sera l'hôte encore cette année du lancement printanier de La peuplade. Au programme : Ce qui est là derrière, de Geneviève Gravel-Renaud, Rose brouillard, le film, de Jean-François Caron, et Amour debout, de Mélina Bernier. Ce jeudi 5 avril, à partir de 17h30.